ESBA Angers Événementiel About « Mocking » (the) Institution(s)

About « Mocking » (the) Institution(s)

À l’invitation de Family Business, notre séminaire « Quelle actualité pour la critique institutionnelle aujourd’hui ? » (habituellement à l’INHA) aura lieu lieu au Tokyo Art Club au Palais de Tokyo le vendredi 18 avril de 16h à 19h.

Nous recevrons l’artiste et écrivain américain Gregory Sholette, avec qui nous discuterons de ses réflexions sur la conception et le fonctionnement des micro, pseudo institutions artistiques et autres entités imaginaires aux pratiques semi-fictives.
La séance se déroulera en deux temps. Une conférence de Gregory Sholette sera suivie d’une discussion avec les organisateurs du séminaire (Katia Schneller, Vanessa Theodoropoulou, Tristan Trémeau) et avec l’artiste performeuse Myriam Lefkowitz.

Propos de la séance :

Des documents fictifs de Walid Raad, des fictions juridiques d’Agency ou d’Olive Martin et Patrick Bernier, aux pseudo-institutions aux statuts variés — les « mockstitutions » selon le terme utilisé par Gregory Sholette dans son récent ouvrage Dark Matter. Art and Politics in the Age of Entreprise Culture (Pluto Press, 2010) — le recours à la fiction (ou « parafiction » ou simulation) semble être devenue une stratégie privilégiée pour engager des enjeux d’ordre politique. Que révèle cette prolifération d’entités semi-fictionnelles simulant, manipulant ou dédoublant les institutions de la part d’artistes manifestant un engagement critique ? Est-ce le signe d’une crise ou au contraire d’un renouvellement des formes critiques de l’art ?

Entrée gratuite, vous serez guidés vers le Tokyo Art Club à l’accueil du Palais de Tokyo.
Vous trouverez en téléchargement à gauche le communiqué de presse et des informations sur les écrits de Gregory Sholette.

Le séminaire Quelle actualité pour la critique institutionnelle aujourd’hui ? est lié au projet de recherche Fabriques de l’art / Fabriques de l’histoire de l’art, porté par l’Esba TALM, l’Esad Grenoble-Valence et l’Université de Paris 1-Sorbonne, et soutenu par le Ministère de la Culture.

← Retour site TALM

Les derniers flux