Workshop Hautes Études, septembre 2018

Workshop Hautes Études, septembre 2018

Hautes Études

Hautes Études, retour de voyage
Du 17 octobre au 4 novembre 2018
Vernissage le mardi 16 octobre à 18 h 30
TALM-Angers, Rue sur Vitrine, 26, rue Bressigny à Angers

Sur une proposition de Manuel Houssais, le workshop Hautes Études s’est déroulé pendant quatre jours entiers en altitude et en autonomie dans le Mercantour, du 24 au 29 septembre. Il a permis aux élèves de mener un projet de leur choix en prenant soin de s’inscrire dans le dispositif proposé. En parallèle, et pour nourrir leur réflexion, des chercheurs, anciens élèves d’écoles d’art et pour la plupart doctorants de la mention Arts et Langages de l’EHESS, ont proposé trois interventions :

  • Manuel Houssais, doctorant à l’EHESS : « Les pratiques narratives dans les processus de création »
  • Freddy Guédot, artiste avec une pratique de l’escalade : « Partager son expérience et ses réflexions autour des questions du corps en mouvement pendant l’escalade mais aussi celles de la projection mentale au pied de la paroi, par métaphore la projection de l’artiste dans le projet puis celle de l’exécution de l’œuvre. »
  • Bernard Calet, artiste et professeur à TALM-Angers : « Comment la notion de paysage est née » et « Différence entre déplacement et trajet ».
  • Benjamin Arnault, docteur en arts plastiques, École du paysage de Versailles « Lettre à de jeunes artistes » (absent physiquement, la lettre a été lue par Arsène)
  • Maxime Aumont, architecte et voyageur « conçoit des prototypes d’architectures légères et mobiles qu’il utilise ensuite au cours de différents voyages, dérives ou déplacements. Ces aventures bien réelles et authentiquement vécues deviennent dans un troisième temps la matière et le support de récits littéraires (histoires, fables ou contes) exerçant une analyse critique sur notre manière d’habiter le monde. »
  • Arsène Caens, doctorant à l’EHESS « Incorporations paysagères », la question de l’alimentation de survie, la méthode pour tester les plantes trouvées avant de les ingérer.

Ces quatre jour en altitude et en huis-clos ont aussi permis des discussions informelles et des échanges spontanés. D’autre part, les élèves ont du s’adapter aux contraintes liées à une excursion en autonomie complète et en montagne. Les élèves ont du faire face à une certaines économie de moyens ou plutôt à une approche écologique des moyens. Il a été nécessaire de faire avec les ressources du contexte environnant.

Avec : Maxime Aumon, Clarisse Bernier, Adèle Bertrand, Winona Brouté, Arsène Caens, Bernard Calet, Gwenaëlle Coste, Rachel Da Costa, Marine Fernandez, Juliette Gauvrit, Freddy Guédot, Sara Hamdine, Manuel Houssais, Baptiste Jan, Améliane Jouve, Margot Leclerc, Perrine Martin, Estelle Ménard, Valentin Morales et Léo Janvier

← Retour site TALM

Les derniers flux