© Laura Bottereau & Marine Fiquet

© Laura Bottereau & Marine Fiquet

ESBA Angers Conférences Jupe ou pantalon ? L’encodage vestimentaire du genre

Jupe ou pantalon ? L’encodage vestimentaire du genre

Christine Bard, professeure d’histoire contemporaine
jeudi 5 mars 2015
17 h – Salle 8 – Ouvert à tous

Successeur de la culotte, le pantalon symbolise depuis longtemps la masculinité et le pouvoir.
En 1800, il est interdit aux femmes par une ordonnance de police de la Préfecture de police de Paris. Les femmes pourtant vont conquérir ce vêtement qui devient symbole de l’égalité des sexes.
Surchargé de fantasmes, le pantalon accompagne toutes les transgressions qui jalonnent la route de l’émancipation des femmes. Artistes, féministes, révolutionnaires, voyageuses, actrices, lesbiennes, sportives… innombrables sont les femmes connues et inconnues qui s’approprient pour de multiples raisons l’habit masculin. Mais il faut attendre les années 1960 pour que le pantalon, féminisé, devienne mixte. Aujourd’hui, c’est la jupe qui pose problème et devient à son tour le symbole de la résistance au sexisme. Peut-elle aussi devenir un vêtement mixte ?
Cette conférence, à partir de sources iconographiques, montrera le rôle fondamental du vêtement dans la fabrique du genre ainsi que les enjeux politiques passés et présents de ses transformations.

Christine Bard
Christine Bard est professeure d’histoire contemporaine à l’Université d’Angers, membre de l’UMR CERHIO (Centre de recherches historiques de l’Ouest). Elle travaille sur l’histoire politique, sociale et culturelle des femmes et du genre (parmi ses ouvrages : Les Filles de Marianne ; Les Garçonnes ; Les Femmes dans la société française au 20e siècle ; Ce que soulève la jupe. Identités, transgressions, résistances ; Une histoire politique du pantalon ; Le féminisme, au-delà des idées reçues ; Les insoumises. La révolution féministe ; Histoire des femmes dans la France des XIXe et XXe siècles).
Elle préside l’association Archives du féminisme et dirige la collection « Archives du féminisme » aux Presses universitaires de Rennes. Elle est la directrice de la structure fédérative de recherches Confluences à l’Université d’Angers et coordonne actuellement un programme interdisciplinaire sur les discriminations sexistes et homophobes (GEDI). Elle anime également le musée virtuel sur l’histoire des femmes et du genre MUSEA, créé en 2004.

← Retour site TALM

Les derniers flux