Le corps du répertoire/Body of Index © Carole Douillard, Centre des Archives du Féminisme, 2016

Le corps du répertoire/Body of Index © Carole Douillard, Centre des Archives du Féminisme, 2016

ESBA Angers Conférences Le corps du répertoire, performer l’archive

Le corps du répertoire, performer l’archive

Une conférence de Carole Douillard
Mardi 22 novembre 2016 à 18 h 30
Auditorium du musée des Beaux-Arts d’Angers

Carole Douillard est invitée par TALM-Angers et l’Université Catholique de l’Ouest à l’initiative des enseignantes Vanessa Theodoropoulou (TALM) et Marion Duquerroy (UCO).
La conférence est ouverte en priorité aux étudiants inscrits dans leur cours, et dans la limite des places disponibles, au public extérieur.

Le Corps du répertoire, performer l’archive

À partir de sa pratique de la performance et du corps en acte, Carole Douillard interroge le fonds des Archives du Féminisme de l’Université d’Angers.
La part sensible des archives, leur valeur humaine et humaniste ainsi que leurs qualités plastiques, matérielles, sont mises en question dans ce travail pragmatiste, qui engage l’esprit tout autant que le corps.
Cette recherche s’inscrit dans le cadre d’une résidence à la Galerie 5, en collaboration avec le Frac des Pays de la Loire, il donnera lieu a l’exposition Le corps du répertoire/Body of index qui se tiendra du 8 décembre 2016 au 11 mars 2017 à la galerie 5.

Un ensemble de documents seront activés lors d’une performance qui aura lieu le 8 décembre, au cours du vernissage de l’exposition, à 18 h 45.

Carole Douillard

Carole Douillard est une artiste et performer française née à Nantes en 1971.
Née d’une mère kabyle et d’un père français, diplômée de l’École supérieure des beaux-arts de Nantes Métropole en 1997 et de l’université de Franche-Comté, UFR science de l’homme et du langage (DU en art, danse et performance) en 2012.
Carole Douillard utilise son corps comme une sculpture pour des interventions minimales dans l’espace. Elle a tenté de s’endormir en public sur le sol d’une galerie à l’occasion de Nuit Blanche pendant que les visiteurs circulaient autour d’elle et a décrit pendant des heures le public attendant de sa part qu’elle performe. Ses récents projets ont pris place au Palais de Tokyo à Paris, au Mac Val à Vitry-sur-Seine, au Centro de Arte dos de Mayo à Madrid, au Art Brussels à Bruxelles, au Frac Alsace à Sélestat, à la Bergen Kunsthall (no) (Norvège), à la Maison populaire de Montreuil, à la Fondation d’entreprise Ricard et au centre Pompidou, Paris, au musée Les Abattoirs et Printemps de septembre à Toulouse…
En 2014, elle mène un projet de recherche en Algérie (Alger, grande Kabylie et Oran) soutenue par l’aide à la recherche du Centre National des Arts Plastiques. Sa performance The viewers entre dans les collections immatérielles et protocolaires du CNAP. En 2012-2013, elle a été artiste chercheuse dans le cadre de la coopérative de recherche à l’École supérieur d’art de Clermont Métropole. Elle collabore régulièrement avec d’autres artistes dont le chorégraphe Loïc Touzé avec lequel elle est notamment engagée sur le projet international Autour de la table dont la dernière édition a eu lieu à Buenos Aires en septembre 2013.

← Retour site TALM

Les derniers flux