ESBA Angers Conférences Raymond Bellour

Raymond Bellour

La querelle des dispositifs
Mardi 18 février.
Salle 8 – 18h.
Conférence ouverte à tous.

Biographie

1939. Naît à Lyon. Études de lettres. Quelques années de conservatoire et de théâtre. Critique de cinéma (quotidiens, hebdos locaux, puis Cinéma, Lettres françaises).

1963. Fonde la revue Artsept.
1964. Entre au CNRS, où il restera (grâce à Etienne Souriau – il y est aujourd’hui directeur de recherches). Premier livre sur le cinéma (Alexandre Astruc, 1963), premier livre sur la littérature (Henri Michaux, 1965). Il ne cessera d’osciller de l’un à l’autre. Un roman. S’enfonce dans l’analyse de films. Et dans les Juvenilia des Brontë (un choix publié chez Pauvert en 1972). Journalisme littéraire, par bouffées régulières. Des entretiens (Le livre des autres, 1971, 1978). Des cours (intermittents) de cinéma à l’étranger (États-Unis surtout). Participe à la fondation (1973) du Centre Parisien d’Études Critiques où il enseignera longtemps à temps partiel. De la radio (un bon medium).
1979. Doctorat d’État (sur travaux : « l’analyse du film » – en livre cette même année).
1982-1984. Essaie (vainement) d’intéresser le CNRS (en mal de réforme) à l’audiovisuel, au cinéma.
1986-1988. Enseigne à temps complet à Paris III (où il a conservé longtemps un séminaire). Depuis le début des années 80, un intérêt grandissant pour la vidéo, la photo, les régimes (mixtes) d’images.
1989-1990. Exposition Passages de l’image (avec C. David et C. van Assche, au centre Pompidou).
1991. Participe avec Serge Daney à la création de Trafic, revue de cinéma.1992. Un recueil personnel : Oubli. Retour (minime) aux Brontë (parmi d’autres recherches sur le romantisme, littérature et cinéma – un essai sur Dumas, Mademoiselle Guillotine, 1990). Retour (massif) à Michaux : écriture et peinture, établissement de la Pléiade (tome I, 1998; tome II, 2001; tome III, 2004).
2002. Un autre recueil personnel : Partages de l’ombre.
2006-2010. Trois expositions : States of Images : Instants and Intervals (avec Sergio Mah), Belem, Lisbonne ; Thierry Kuntzel Lumières du temps, Le Fresnoy, Tourcoing ; Thierry Kuntzle-Bill Viola Deux éternités proches, Le Fresnoy, Tourcoing.

← Retour site TALM

Les derniers flux