Louie louie

Projet « Louie Louie »

Conférence, journée d’étude, workshop

Conception : François Aubart, Camille Pageard
En collaboration avec Coline Sunier et Charles Mazé
Proposé par Sébastien Pluot
Ecole supérieure des beaux-arts d’Angers
Journée d’études : lundi 4 avril 2011
Workshop : les 5 et 6 avril 2011

Louie Louie est un programme de workshops, de conférences et d’éditions qui se développe sur l’année 2010-2011 sur deux sites partenaires : l’école Supérieure des Beaux Arts d’Angers et l’école Nationale Supérieure d’Art de Bourges.
Les enjeux de Louie Louie portent sur les modes de reproduction et de diffusion des œuvres et les effets que ces mouvements engendrent sur la notion d’originalité et l’existence même de l’original. Il s’agit de considérer que toutes transmissions d’un élément – qu’il s’agisse d’une chanson, d’un texte, d’une image ou de toute autre chose qui puisse être reproduite – en est une actualisation. Puisque tout type de diffusion qu’elle soit orale, mécanique ou numérique implique de reparamétrer et de redéfinir l’élément qui est transmis, on peut considérer qu’à chaque fois est produit un nouvel original.

Louie Louie se formalisera par trois moments de rencontre et de travail : une conférence, une journée d’études et un workshop.

• Conférence de François Aubart, Camille Pageard
le 29 Mars, 17h Salle 8
Les deux commissaires et critiques d’art présenteront leur parcours, leurs productions et les enjeux du projet Louie Louie.

• Journée d’étude
le lundi 4 avril 2011
La journée d’études travaillera la question de la transmission orale lors de 4 interventions d’artistes.

Alexis Guillier ré-envisage lors de conférences les histoires de certaines pratiques culturelles telles que la reprise généralisée du motif abstrait de Mondrian ou l’histoire de la conférence depuis le XVIIIe siècle jusqu’aux performances de Steve Jobs.
Will Holder, graphiste et éditeur, présentera une lecture d’un poème de l’artiste Adam Pendleton qui le lui a confié en lui demandant de ne jamais l’imprimer et de ne le faire circuler que par la parole.
Emilie Parendeau rejoue et réinterprète des œuvres d’artistes conceptuels conçues comme des instructions ou des partitions.
Benjamin Seror réactive des œuvres historiques lors de performances oscillant entre concert, narration et performance théâtrale.

• Workshop
les 5 et 6 avril 2011

Le workshop, en suivant l’orientation qui en sera donnée par les graphistes Coline Sunier et Charles Mazé, cherchera à travailler les possibles retranscriptions éditoriales des interventions de la journée d’études et les questions théoriques qu’un telle démarche peut soulever. Les étudiants participeront à l’élaboration de protocoles spécifiques de mise en forme déjouant certains usages éditoriaux usuels. Il sera aussi question de travailler sur la publication de Living Archives, Angers et San Francisco.
Informations :

Coline Sunier & Charles Mazé
http://cataloged.cc/

Will Holder
http://commonknowledge.at/

Emilie Parendeau
http://www.alouer-project.net/alouer3.php

Adam Pendleton
http://adampendleton.net/

← Retour site TALM

Les derniers flux