Temps mort de Mohamed Bourouissa, 2009, 18 min

Temps mort de Mohamed Bourouissa, 2009, 18 min

ESBA Angers Événementiel Scénarios pour un anti-musée ethnographique

Scénarios pour un anti-musée ethnographique

Workshop du réseau Cinéma
Du mercredi 22 au vendredi 24 mars 2017
Les Laboratoires d’Aubervilliers

Scénario pour un anti-musée ethnographique

Le réseau cinéma rassemble plusieurs écoles d’art qui revendiquent le cinéma tant comme pratique que comme espace de réflexion. Le programme en cours propose un projet de film collectif à partir de musées ethnographiques et de jardins d’origine coloniale. Lors de ce premier workshop commun, il s’agira d’expérimenter, sur un plateau de tournage partagé, plusieurs scénarios de traduction du travail déjà engagé. Si le principe du musée ethnographique et du jardin tropical consiste à classer, à diviser, à hiérarchiser des cultures et des territoires par le biais des objets ou par celui de la flore et de la faune, en quelle mesure le cinéma peut-il inventer des démarches qui outrepassent ces divisions ?

Pendant les trois jours de workshop, les étudiant.e.s et enseignant.e.s réuni.e.s, tenteront d’opérer un déplacement entre leurs recherches jusque-là ancrées dans leurs villes respectives et le territoire d’Aubervilliers. Ils essaieront d’élaborer un dispositif qui laisserait entrevoir ce que le théoricien Achille Mbembe a appelé un « anti-musée » : si le musée est « un espace de neutralisation et de domestication de forces qui, avant leur muséification, étaient vivantes », l’anti-musée serait « en rien une institution, mais la figure d’un lieu autre, celui de l’hospitalité radicale. »

La dernière journée de travail aura lieu en présence de l’artiste Mohamed Bourouissa.

Par-delà des murs et des vitrines

La soirée de clôture mettra en perspective trois films :
The Visitor (Le visiteur, 2007, 15 min.) de Uriel Orlow, photo-essai autour de la visite de l’artiste au royaume du Bénin, au Nigéria. La conversation entre le roi et l’artiste aborde le rapt des fameux bronzes du Bénin par la Grande Bretagne en 1897. Les objets, bien qu’absents, se font le vecteur de cette rencontre qui interroge les modalités de dialogue possible à partir de la violence historique.

Temps mort de Mohamed Bourouissa (2009, 18 min.) a été réalisé en collaboration avec un détenu via SMS et MMS, grâce à un téléphone portable introduit clandestinement en prison. Le médium de la caméra devient un vecteur clef pour permettre le dialogue par delà les murs carcéraux. Les images en basse résolution rendent non seulement compte de la contrainte imposée aux corps des détenus, mais établissent aussi une passerelle avec l’artiste, resté à l’extérieur.

Occidente (2016, 15 min.) de Ana Vaz est un film-poème qui invoque les signes de l’histoire coloniale entre le Brésil et le Portugal tout en les déplaçant. Ils ressurgissent dans les objets, dans les corps et les regards. La manière de les filmer et de les mettre en relation réagence notamment les tensions engendrées par le colonialisme et l’anthropocène.

// leslaboratoires.org/projet/reseau-cinema/reseau-cinema-1
// leslaboratoires.org/date/par-dela-des-murs-et-des-vitrines/reseau-cinema-0

← Retour site TALM

Les derniers flux