ESBA Angers Workshops Singularité et fabrique urbaine

Singularité et fabrique urbaine

Un workshop avec Benoît Moreira/Détroit architectes
6, 7 et 8 novembre 2013

Étudiants de l’option design – Salle 8

« La ville du globe captif est un lieu entier consacré à la conception et la maturation artificielle des théories,
interprétations, constructions mentales et propositions, ainsi qu’à leur mise en application dans le monde. Dans cette capitale de l’ego, la science, l’art, la poésie et certaines formes de folie, placés dans des conditions idéales, rivalisent
pour s’assurer la suprématie dans le processus d’invention, de destruction et de reconstruction du monde de la réalité phénoménale.
Chaque science ou manie dispose de sa parcelle. Sur toutes les parcelles se trouve une base identique, en granit poli.
Pour créer des conditions physiques irréelles propres à faciliter et à stimuler l’activité spéculative, ces socles,
véritables laboratoires idéologiques, sont équipés de façon à suspendre les lois gênantes et les vérités irrécusables. Prenant appui sur cette solide base de granit, chaque philosophie a le droit de s’étendre indéfiniment en direction du ciel.(…) »

La Ville du globe captif : Rem Koolhaas avec Zoe Zenghelis, 1972. Extrait de new york délire, Rem Koolhaas, parenthèses, Marseille, 2002.

← Retour site TALM

Les derniers flux