Thomas Leon

Thomas Leon

Thomas Léon

Jeudi 27 mars
Conférence ouverte à tous
17h – Salle bois, Kerviller

« Un bâtiment utilitaire à l’abandon, souvenir fantomatique des flux de marchandises qui l’ont traversé »
« Un gratte-ciel de verre et d’acier construit par strates successives et qui défie la gravité »
« Des maquettes en bois, une forêt tropicale d’où émergent des constructions modernistes en béton, un complexe architectural dans lequel des morts-vivants déambulent comme au ralenti »

Thomas Léon développe depuis plusieurs années sa pratique à travers des installations et participe régulièrement à des projections ou expositions en France et à l’étranger : «Glass House» au lux, Scène nationale à Valence (2012); «Le Digital Art Festival» au Digital Art Center à Taipei (2011); «Rendez-vous 11» et «Rendez-vous 12» à L’Institut d’art contemporain à Villeurbanne et à la South African National Gallery au Cap (2011 et 2012).

Le travail de Thomas Léon se construit à partir des outils informatiques et plus particulièrement de l’image de synthèse. Il s’incarne dans des médiums allant de l’installation vidéo à l’impression numérique, en passant par l’installation sonore ou la conception de volumes assistée par ordinateur.

Il puise ses sources dans la littérature (romans d’anticipation et littérature utopique) ou les projets des avant-gardes, dont il tire une partie de ses problématiques : les relations complexes qui se développent entre un projet, sa représentation et sa mise en œuvre (architecture, urbanisme, modèles de sociétés idéales) ; les liens entre les questions de forme et les enjeux de pouvoir.

Ces problématiques s’articulent à des questionnements plus particulièrement esthétiques (rapport de l’art à la réalité, évaluation des apports de la modernité et des valeurs formelles inhérentes à chaque médium, mode et temps d’apparition de l’œuvre, action du spectateur) afin d’interroger la persistance de modèles, d’archétypes, et de produire des formes nouvelles.

www.thomasleon.net

← Retour site TALM

Les derniers flux